Backpacking : mon itinéraire au Nicaragua

C’est donc en mode backpack que je me suis rendue au Nicaragua en Janvier/Février 2018. En deux semaines, vous pouvez déjà voir et faire beaucoup de choses. Comme pour toute destination, il faut faire des choix dans ses activités. Je vous résume ici mon itinéraire en 2 semaines au Nicaragua.

Jour 1 : Arrivée tardive à Managua

Managua, capitale du Nicaragua, est une ville souvent délaissée par les voyageurs car elle est considérée comme peu sûre. Et en effet, je n’ai pas dérogé à la règle. Après une courte nuit à la Bicycleta Hostel (shuttle aéroport), je repars aussi vite le lendemain vers Leon.

Jour 2 & 3 : Leon

C’est une très jolie ville coloniale, bien colorée. Je vous suggère de déambuler dans les rues de la ville, et surtout autour de la place centrale et de la cathédrale. Vous pouvez monter sur les toits blancs de la cathédrale afin d’avoir une vue sur tout Leon. L’entrée coûte 3 $, et il est obligatoire d’enlever ses chaussures pour marcher sur les toits. Je vous conseille de vous y rendre tôt le matin car vous serez peu nombreux, mais surtout parce qu’il fait moins chaud !

leon cathedral
Rooftop of the Cathedral

L’incontournable activité de Leon est bien évidemment le Volcano Boarding au Cerro Negro. L’hostel recommande l’agence Volcano Day pour 30 $.

J’ai également fait via la même agence, le Telica Sunset Tour. Le volcan Telica est toujours en activité, on accède au cratère en fin d’après-midi pour aller observer le coucher de soleil sur l’autre flanc du volcan. Il est également possible d’observer la lave au fond du cratère une fois le soleil couché, si la fumée de soufre vous le permet ! La descente se fait dans la nuit noire, pensez à apporter une lampe frontale … ou votre téléphone !

Hostel : Poco a Poco Hostel

Très jolie auberge avec une décoration bien soignée. L’ambiance qui règne est plutôt décontractée. Les dortoirs sont basiques : un lit, un locker et un ventilateur. Les douches et les toilettes sont communes à l’extérieur. Le petit plus de cette auberge : la petite terrasse pour un super coucher de soleil !

Jour 4, 5 & 6 : Esteli

Un petit détour par le nord pour faire le Canyon de Somoto. Magnifique activité à faire que je recommande à 100 % ! Sinon, je n’ai trouvé aucun charme à la ville d’Esteli. Juste avant de quitter cette ville, j’ai visité une fabrique à cigares via l’hostel. Il s’agit d’une visite très intéressante où j’ai pu également m’initier à la confection d’un cigare. Pas si facile que ça en a l’air ! Et selon les agences et la taille des groupes (nous étions que 4), vous pourrez fumer quelques types de cigares.

Hostel : Sonati Hostel

Auberge basique mais propre avec le minimum nécessaire. Juste à noter que notre salle de bains était jointe à un autre dortoir sans accès par l’extérieur. Il fallait donc verrouiller les 2 portes de la salle de bains mais également les déverrouiller en sortant … ce qui a pu être oublié par certains ! Donc se retrouver au milieu de la nuit, à devoir aller à l’accueil pour faire pipi, ce n’était pas l’idéal !

Petit incident : A la sortie d’un restaurant à littéralement 30 mètres de l’auberge, un soir autour de 21h30, des gamins de 10-12 ans étaient là. Nous étions 3 filles et ils nous ont suivi jusqu’à notre auberge, en nous demandant de coucher avec eux contre de l’argent ! L’incident ne s’arrête pas là puisqu’ils ont réussi à s’introduire à l’intérieur même de l’auberge par la cour de derrière ! Et là, par contre, nous avions notifié directement la personne de l’accueil qui a été les menacer d’appeler la police. La nuit s’est passée sans encombre. Je le signale simplement car il s’agit d’un acte isolé et dû à un mauvais timing ! Cela ne reflète en rien la sécurité générale du Nicaragua mais tout peut arriver ! 

Jour 6 & 7 : Matagalpa

La ville est plus perchée dans les hauteurs des montagnes, où l’air est plus respirable. Cette étape constituait pour moi la possibilité de visiter des plantations de café. C’est pour cela que j’ai fait l’activité « Sustainable agriculture, hike & waterfall » par l’agence Matagalpa Tour. Elle se déroule en 3 partie : visite des plantations de café, marche dans les highlands pour finir à une cascade. J’ai quand même un sentiment mitigé sur ce tour, d’une part pour son prix (48 $) et d’autre part, j’ai été un peu déçue de la visite dans les plantations. La guide espagnole n’était pas très dynamique ce qui a rendu la première partie un peu longue et ennuyante. La marche dans les highlands était top ! Nos guides étaient prêts à nous faire connaître les cultures et les types de plantes tout au long du chemin.

Highlands

La ville de Matagalpa est plus agréable à visiter et beaucoup plus jolie qu’Esteli, même s’il n’y avait pas grand chose à part 2 places et 1 église.

Hostel : La Buena Onda Hostel

Jolie auberge avec des lockers géants à l’intérieur des dortoirs ! La salle de bains était également très grande.

Jour 8, 9 & 10 : Granada

C’est ma ville préféré de mon séjour ! C’est la plus grande de toutes et la plus colorée ! Il faut se rendre au niveau de la place principale (avec wifi gratuite apparemment) !

J’ai décidé d’aller visiter le Mombacho (article en cours) par moi-même au vue des prix excessifs pour ce tour. En partant tôt le matin (en ne faisant que le crater tour), vous pourrez également combiner avec le Masaya Market l’après-midi même.

Le marché se trouve à 45 min en bus de Granada et directement au terminal de bus. Il est divisé en deux : le marché alimentaire et le marché artisanal. Le marché artisanal est fait pour attirer les touristes ! Mais … il existe une section artisanale dans le marché alimentaire, destinée aux locaux ! Petite astuce que m’a recommandé la gérante de l’auberge !! Il faudra faire attention à demandé section artisanale et non marché artisanal ! Le marché est gigantesque et j’ai adoré déambuler à travers les ruelles des différentes sections ! Je vous conseille de faire vos achats souvenirs là car il vous sera impossible de retrouver certains objets ailleurs.

J’ai également été à Laguna de Apoyo, via mon hostel. Le prix inclut le transport, l’entrée à l’hotel Paradiso et la location de bouée et kayak. En effet, il existe peu voire pas de plages publiques à la Laguna de Apoyo. On y va principalement pour se détendre et profiter d’une eau à 28° car le lac est sur un cratère !!

Hostel : De Boca en Boca Hostel

Superbe auberge tenue par des Français ! Certains dortoirs peuvent avoir des lits jusqu’à 3 niveaux, équipés pour certains d’une salle de bain ensuite. Des grands lockers sont y à disposition à l’intérieur. Et le petit déjeuner est gratuit : banana pancakes à faire vous même ! L’attente peut être longue, surtout à 7h30 !

Jour 11, 12, 13 & 14 : Île d’Ometepe

Un must !! Le choix de la ville est cruciale selon moi. Je vous rédige un article à ce sujet ici (en cours de construction).

Jour 15 & 16 : San Juan del Sur

Dernière étape de mon séjour. Et si je devais le refaire, je retournerai à Granada après Ometepe plutôt qu’à San Juan del Sur. Je n’ai pas aimé cette ville, c’est clair c’est dit ! Le seul truc chouette, c’est la plage et l’océan Pacifique.

sunset san juan del sur
Sunset from the hostel

La ville n’a aucun charme, uniquement construite pour les touristes … les plus fêtards ?! On s’y rend notamment pour le célèbre Sunday Funday que je n’ai pas fait ! Car payer 30 $ (sans consommations !!) pour se bourrer à la gueule à partir de midi jusqu’au lendemain … euh …

Hostel : Saltwater Hostel

Le moins cool des auberges où je suis restée. Tout était correct mais la construction de l’auberge n’est pas trop fameuse, il y a comme des trous dans les murs, ce qui a permis à des fourmis de rentrer ?! Le seul point positif, c’est la localisation. Légèrement en hauteur de la ville, cela permet d’avoir une magnifique vue sur le Pacifique pour le coucher du soleil.

Evidemment, en 2 semaines, je n’ai pas pu aller jusque la partie Caraïbes du pays, ni même aller aux célèbres Corn Island. Mon itinéraire a été bien construit, j’ai eu le temps de faire tout ce que je voulais sans courir après la montre. J’aurais peut-être voulu passer plus de temps à Granada après coup et pas à San Juan del Sur.

J’espère que ça vous aura donné des idées ! Le Nicaragua est un pays magnifique. Vous rencontrerez énormément de backpackers ! N’hésitez plus et foncez !

 

So.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *