Comment traverser la frontière du Pérou au Chili ?

C’est la partie du voyage où j’avais le plus d’appréhension : traverser la frontière du Pérou vers le Chili ! En effet, cette journée de voyage sera de la débrouille à tous points de vue.

En grande ligne, voici comment passer au Chili depuis Arequipa :

  1. Prendre un bus jusqu’à Tacna, dernière ville du Pérou avant la frontière
  2. A Tacna, monter dans un collectivo qui vous emmènera juste après la frontière
  3. Prendre un taxi pour vous amener à Arica, la première grande ville après la frontière

En pratique, comment fait-on ?

 

Première étape : se rendre à Tacna

A Arequipa, vous devrez vous rendre au Terminal Terrestre. C’est la gare routière qui est point de départ et d’arrivée de toutes les grandes lignes de bus. A l’intérieur, vous trouverez pleins de stands de compagnies de bus. Vous n’aurez que l’embarras du choix. Tous affichent les destinations ainsi que le prix du trajet. Nous avons choisi la compagnie de bus Oltursa, certes un peu plus chère que les autres mais nous avons préféré prendre une compagnie ayant une bonne réputation.

oltursa bus peru
Oltursa Bus

Le lendemain, nous nous rendons à la gare routière pour le départ à 7h pour Tacna. Le lieu de départ des bus se situent dans la station qui se trouve en face du Terminal Terrestre, à 50 mètres de là. A l’intérieur, c’est comme à l’aéroport. On vous pèse vos sacs pour les mettre en soute et on vous remet un ticket avec un numéro pour retrouver votre bagage à l’arrivée. Vous passez ensuite dans la salle d’attente de la compagnie où vous trouverez des toilettes avant le départ (sachant qu’il y a également des toilettes à bord !). Puis on vous fait monter à bord après vérification des billets.

Le bus était récent, propre et très confortable. Le service à bord était génial : on vous sert une petite collation pour le trajet et on vous diffuse des films durant le trajet ! Le trajet s’est déroulé parfaitement sans pépins. Le chauffeur avait une très bonne conduite et nous sommes arrivées à l’heure à Tacna, soit aux alentours de 12h-12h30.

 

Deuxième étape : traverser la frontière

Durant notre voyage en bus, nous avons fait la rencontre d’une française qui parle espagnol ! Et grâce à elle, nous avons pu traverser plus ou moins facilement la frontière. En effet, à la gare routière de Tacna, c’est l’effervescence. C’est beaucoup moins bien organisé qu’à Arequipa et tout n’est pas très clair. Notre amie du jour a dû se renseigner sur la direction à prendre ainsi que le moyen de transport à prendre pour traverser la frontière.

gare tacns
Gare routière de Tacna

Clairement, sans elle, on aurait été perdues et complètement désespérées. Et même avec elle, le déroulé était un peu voire vraiment anarchique.

On nous dit qu’il faut prendre un collectivo qui se trouve à l’extérieur dans la cour réservée. Un collectivo c’est une espèce de taxi qui ne part que lorsque la voiture est remplie (généralement 4 ou 5 places). En gros, il y a vous et … d’autres personnes que vous connaissez pas ! Notre chauffeur est une femme et elle nous demande nos passeports. Très bien… Nous ne sommes pas très rassurées. Puis elle nous demande de l’attendre dans la voiture pendant qu’elle retourne à l’intérieur avec nos passeports !! Heureusement, grâce à notre amie bilingue, elle a pu la convaincre de la suivre pour garder un oeil sur nos passeports.

Pour être honnête, j’étais carrément pas sereine du tout !!! La voiture était sale et complètement en train de se décomposer (tant que ça roule c’est ce qui compte non ?). Mon passeport était entre les mains d’une péruvienne que je ne connaissais pas et je devais faire confiance à une fille rencontrée 6h auparavant pour surveiller mon passeport. Il y a de quoi être légèrement stressée non ??

Bref, tout le monde est revenu et j’ai retrouvé mon passeport. Deux brésiliennes sont montées pour faire le voyage avec nous. Et enfin, nous partons en direction de la frontière. Le trajet a duré 30 minutes, pendant lequel il vous faudra remplir un papier de sortie du pays.

A la frontière, notre chauffeuse nous a gentiment guidé pour faire tamponner nos passeports. On nous a remis un papier qui ressemble à un ticket de caisse et qu’il vous faudra absolument garder précieusement !!! Ca sera votre sortie du territoire chilien.

Une fois nos tampons réalisés, on a repris la route vers la gare routière de je-ne-sais-où. Notre chauffeuse nous a laissé. Elle aura été très gentille et nous aura bien aidé dans les démarches administratifs.

Faites attention, la frontière a des horaires. Il me semble qu’elle ferme à 20h mais à reconfirmer car il y a un décalage horaire entre le Pérou et le Chili.

 

Dernière étape : rejoindre Arica

La première grande ville après la frontière, c’est Arica. A la gare routière, on a cherché donc un taxi à partager. On en a trouvé un qui nous emmènera à Arica. Le chauffeur était très sypamthique et nous a même fait la conversation en anglais (oui oui) ! Au final, nous serons arrivées vers 17h à notre destination finale.

arica chile
Arica

La ville d’Arica est charmante mais il n’y a rien à faire. Vous remarquerez tout de suite la différence entre le Pérou car la ville d’Arica est plus moderne et urbanisée. Il s’agira simplement pour nous d’une ville étape pour aller jusque San Pedro de Atacama où nous partirons le soir-même.

J’espère que cela vous aidera à passer la frontière sans soucis !

 

Prochaine étape : San Pedro de Atacama !

So.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *