Êtes-vous prêt à voyager seul(e) ?

Vous êtes là parce que vous vous posez la question : suis-je prêt à voyager seul(e) ?

Croyez-moi que la réponse est : OUI !

inca trail
Inca Trail

Les principales raisons qui vous poussent à songer à cette option :
– je veux découvrir le monde
– je veux changer d’air
– je veux du dépaysement
– je veux connaître une nouvelle culture/apprendre une nouvelle langue
– personne ne peut venir avec moi

Mais aussi les raisons qui vous poussent à renoncer à cette option :
– j’ai peur
– je vais vraiment être seul(e)
– c’est trop dangereux
– mes proches/mes amis me jugent et ne comprennent pas

Sachez que tout voyageur solo est passé par cette étape de questionnement, qu’il soit jeune ou plus âgé, qu’il soit débutant ou ayant plusieurs voyages solo à son actif. C’est juste humain !

lake powell
Lake Powell

Pour que vous puissiez prendre votre décision, je vous fais part des 10 éléments à prendre en compte lorsque l’on voyage seul(e), basée sur mon expérience personnelle.

1. PREPAREZ-VOUS A ETRE SEUL(E)

Oui, c’est vrai. L’idée du voyage solo, c’est clairement être seul(e). Mais attention, il y a une petite nuance à bien connaître qui en français n’a pas de mot distinct … mais en anglais oui, par les mots « alone » et « lonely » !
Vous allez être seul(e) physiquement au quotidien, pendant vos déplacements et parfois dans certaines activités. Mais vous ne sentirez pas obligatoirement seul(e) émotionnellement parlant car vous avez toujours votre famille/vos amis à qui parler !

2. VOUS RENCONTREREZ DU MONDE

Alors tout dépend votre façon de voyager. Mais si vous êtes carrément du genre solitaire alors oubliez cette étape. Pour les autres, les auberges de jeunesse sont une excellente façon de rencontrer du monde. Tout le monde engage la conversation facilement et vous ne devez pas faire exception car chacun doit y mettre du sien. Cela commence par un simple sourire ou « Bonjour ! » ! Vous verrez qu’ainsi vous pourrez vous faire de nouveaux amis qui partageront des activités avec vous, mangeront avec vous ou même voyageront un bout de chemin avec vous !

Il se peut que parfois … on aimerait tant être seul(e) !

 3. LE MONDE N’EST PAS AUSSI DANGEREUX QU’ON LE PENSE

Après la solitude, le danger ! On a tous en tête l’idée que les pays très industrialisés sont hyper sécuritaires et que ceux moins développés sont plus dangereux. On y peut rien, cela fait partie de notre culture et des médias. C’est faux ! Il y a certes des pays où il n’est pas recommandés de s’y rendre, notamment des pays en guerre ou en crise politique. Pour le reste du monde, c’est comme à la maison.

Il faut que vous respectiez des règles de base pour ne pas vous exposer en danger :
– faire attention aux alentours (sans être obséder) et à vos affaires
– ne pas porter de bijoux de valeur
– ne pas exposer sa richesse (super téléphone, super caméra, super fringues)
– ne pas s’aventurer dans la nuit seul(e)

Malgré cela, le risque zéro n’existe pas !

4. SORTEZ DE VOTRE ZONE DE CONFORT

C’est clair et net, on ne peut sortir que de sa zone de confort. Déjà en partant seul(e), c’est sortir de sa zone de confort. Mais vous serez confronter à d’autres petits problèmes au quotidien, que ce soit la barrière de la langue, les imprévus de la route ou des villes, le fait d’être perdu ou même la négociation.

Il n’y aura pas le choix, vous serez tout seul. Personne ne sera là pour vous aider si vous n’y mettez pas du vôtre.

5. LES LOCAUX VEULENT VOUS AIDER

Bon ok, je n’ai pas encore voyagé dans tous les pays du monde mais avec un minimum de gentillesse, les gens vous aideront sans hésiter. C’est ce que j’ai retrouvé de commun à tous les voyages que j’ai fait. Il y a tout de même des populations qui seront plus fermés, moins expressifs que d’autres mais cela fait partie de la culture du pays #sauflesparisiensoopsjairiendit

antelope canyon
Antelope Canyon

6. CA SE VOIT QUE VOUS ÊTES ETRANGER

Tout est dit ! Avec votre gros sac à dos, votre look de routard, comment passer inaperçu ? Attendez vous à quand même attirer le regard des locaux, ce qui revient aux conseils de base que je vous ai cité en 3. En plus de ça, attendez-vous à payer plus cher que les locaux. C’est bien connu. Vous avez le prix des locaux … et le prix des touristes ! Vous trouverez ce type de « prix » pour des activités, les entrées de sites naturels/parcs, sur les marchés (d’où l’importance de négocier !!!).

Rassurez-vous, ce n’est pas généralisé à tous les pays. Mais en Asie et Amérique du Sud/Centrale, vous n’y échapperez pas !

7. PREPAREZ-VOUS A VIVRE DES CHOSES INOUBLIABLES

Partout dans le monde, vous verrez des paysages magnifiques, des sites naturels exceptionnels, des lieux incroyables.. Mais c’est tout le processus du voyage qui est inoubliable, que ce soit le transport, les rencontres avec les locaux ou les choses simples de la vie.

8. MAPS.ME SERA VOTRE MEILLEUR AMI

Parce qu’utiliser votre téléphone à l’étranger, et plus précisément Internet, sera une vraie corvée … Je vous conseille fortement de télécharger une application gratuite : Maps.me !! Vous téléchargez (avec Internet) les cartes des pays (et villes) qui vous intéressent puis vous pouvez vous naviguer sans avoir besoin de réseau dans les rues de façon très précise. Bref, moi je l’ai adopté.

Il paraitrait que Google Maps propose également ce genre de service mais je ne l’ai pas testé.

9. VOUS FEREZ LA GUERRE AUX FRAIS BANCAIRES

On le sait tous, nous n’avons pas la même devise. Vous serez obligé à un moment donné de passer par là, que ce soit pour retirer de l’argent ou même le paiement (si les établissements l’autorisent). Et donc, bonjour les frais bancaires ! Cela peut monter très vite et donc de quoi plomber votre séjour à l’étranger. 1 ou 2 € par ci, par là, c’est peu … mais multiplié par 20 ou 30, cela représente rapidement une certaine somme.

De nos jours, les banques proposent des services à l’international, étant bien utilisés peuvent vite être rentabilisé.

Il existe des nouvelles alternatives de banques en ligne tels que N26 ou Revolut, que je n’ai pas encore testé pour ma part.

10. VOUS N’AUREZ QU’UNE ENVIE : REPARTIR

Si vous gérez tous les 9 précédents points, vous verrez que voyager seul(e) est juste génial ! Libre de tous vos mouvements et de vos choix, il vous sera très difficile de re-voyager à plusieurs. Voyager seul(e) c’est la liberté ! Une fois qu’on y a goûté, on ne pense qu’à repartir.

laguna canapa
Laguna Canapa

Ce n’est peut-être pas une façon de voyager qui conviendra à tout le monde. Mais tout le monde PEUT voyager seul(e). En tout cas, je n’imaginais pas qu’un jour, je pourrais partir à l’autre bout du monde seule et juste kiffer ça !! Chaque parcours est différent et pourtant, pas différent que ce que l’on pense…

2011 : premier grand voyage à l’international en famille au Cambodge et une PEUR de l’avion

2012 : début de ma passion du voyage par des petits weeks-ends en France/Europe (bah oui, y’a pas de budget ..)

2015 : roadtrip dans l’ouest américain

2016 : prendre l’avion seule pour New York

2017 : en amour avec l’Amérique du Sud et découverte des voyageurs solo au cours de mon périple

2018 : voyages solo en Amérique Latine

Vous l’aurez compris, voyager seule ne m’est pas venue en un claquement de doigts. Je suis passée par plusieurs phases avant d’arriver à ce stade. Pouvoir surmonter ma peur de l’avion était l’un des passages obligatoire pour me permettre de partir explorer le bout du monde.

el pital

Si vous le voulez, vous pouvez !! Croyez-en vous même si tout le monde vous dissuade de vos projets aussi fous qu’ils peuvent paraitre.

 

So.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.