Le Salar d’Uyuni en 3 jours et 2 nuits

Aller en Bolivie et ne pas se rendre au Salar d’Uyuni ? Impossible ! Cela fait parti incontestablement des endroits les plus incroyables du monde ! Et voici mon expérience et mon ressenti de ces 3 jours incroyables …

Il y a plusieurs possibilités pour aller visiter le Salar d’Uyuni :

  • en 1 jour depuis Uyuni
  • en excursion de 2, 3 voire 4 jours au départ d’Uyuni, Tupiza ou San Pedro de Atacama

Nous avons réservé notre excursion au départ de San Pedro de Atacama dans l’agence Travel Latina comme je l’explique ici.

 

Jour 1

Le départ se fait alors que la nuit est encore noire, à 5h30 du matin. Un van vient nous chercher directement à notre hôtel et direction la frontière bolivienne. Notre groupe était composé d’un couple d’australiens et d’un français. Couvrez-vous car il fait très (+++) froid !

Malheureusement pour nous, nous commencerons l’excursion par un autre chemin. Il y a eu des intempéries les jours précédents qui ont causé la fermeture de la frontière au départ « classique ». Nous ne verrons pas la Laguna Colorada ni la Laguna Verde … Ce sont les aléas de la nature !

Après 2 heures de route, nous arrivons à la frontière pour le petit déjeuner. On ne s’en est pas rendues compte mais nous sommes passées de 2400 m à 3500 m ! Nous retrouvons des groupes qui finissaient leur excursion. En réalité, le van nous a servi de liaison entre San Pedro de Atacama et la frontière. En effet, nous allons récupérer notre chauffeur et son 4×4 d’un des groupes.

Après cette pause déjeuner, nous partons en direction de la laguna Canapa. Le mal des montagnes nous frappe à pleins coups. Passer de 2400 m à 4500 m est très violent mais rien d’insurmontable. Mais la vue est tellement imprenable et nous fait presque oublier les symptômes. Ca aura été l’altitude la plus haute atteinte durant ces 3 jours.

laguna canapa bolivia
Laguna Canapa

 

Pause du midi : on se retrouve tous dans une espèce de refuge où notre chauffeur nous prépare notre déjeuner. Ce n’est pas de la grande cuisine mais amplement suffisant : riz, thon, légumes, banane.

Nous repartons ensuite en direction de la laguna Hediona. Le paysage est vraiment magnifique, l’altiplano bolivien est très sec.

laguna hediona bolivia
Laguna Hediona

Nous arrivons le soir à notre hébergement très rustique chez une famille bolivienne. Nous sommes dans une chambre avec des lits et de l’électricité. La salle de bains est commune. Vous pourrez prendre une douche pour 10 bolivianos. Il faisait tellement froid que je n’ai pas osé. Mais il paraitrait que la douche n’est chaude que pendant quelques minutes puis devient froide voire glacée donc ne vous éternisez pas.

La famille bolivienne nous prépare gentiment notre diner très simple mais efficace.

 

Jour 2

Après notre petit déjeuner, nous repartons dans l’altiplano bolivien. Notre chauffeur nous emmène voir la « Copa del Mundo » en référence à sa forme qui fait penser à la coupe du monde, et faire quelques rencontres avec des lamas présents. Il nous emmène ensuite voir une lagune cachée magnifique : la laguna Negra.

copa del mundo bolivia
Copa del Mundo
laguna negra bolivia
Laguna Negra

Notre hébergement du soir est le fameux hôtel de sel. Très atypique ! La chambre est littéralement faite de sel (murs, sol) ainsi que notre sommier. Vous pourrez également prendre une douche pour 10 bolivianos. Cette fois-ci, l’eau chaude est bien constante mais il fait tellement froid que vous ne vous éterniserez pas bien longtemps.

Le repas est encore une fois simple mais efficace ! Et nous aurons même droit à du vin pour cette dernière nuit.

 

Jour 3

Le dernier jour est celui que l’on attend forcément le plus : le salar d’Uyuni !!

Ayant commencé de San Pedro de Atacama, nous finirons par ça. Mais si vous commencez d’Uyuni, vous commencerez d’abord par le salar.

Après un lever très matinal, nous affrontons la nuit et le froid en direction du salar. Après 1h de route, on arrive à l’entrée du salar. On se dirige vers l’Isla Incahuasi ou « île aux cactus » qui se trouve en plein milieu du désert de sel. Il faudra payer 30 bolivianos pour entrer et monter en haut de l’île afin d’admirer le lever du soleil en plein Salar d’Uyuni.

Attention, à 3700 m d’altitude, le moindre effort requiert une énergie folle. Et monter cette île vous demandera beaucoup d’oxygène donc montez bien à votre rythme ! A tel point, que j’ai décidé de ne pas monter jusqu’en haut. En effet, je me suis arrêtée à mi-chemin et j’étais seule. Mais… j’avais la vue vers l’horizon pour moi toute seule sans personne pour me déranger. L’attente du premier rayon du soleil est longue et il fait incroyablement froid ! Et lorsque le premier rayon fait son apparition pile en face de moi, je vous assure qu’on oublie tout. Et c’est juste sublime… Il n’y a aucun mot pour décrire l’émotion que j’ai ressenti à ce moment précis mais c’était juste magique !

J’ai pu donc filmer ce magnifique lever de soleil sans personne autour. C’était moi et le lever du soleil. Alors qu’en haut de l’île, tout le monde se battait pour avoir une place. Malgré tout, en haut, vous pourrez admirer l’autre côté de l’île et du salar qui vous dévoilera des couleurs roses orangées magnifiques.

isla incahuasi bolivia
Isla Incahuasi

Certes, le paysage en face de vous sera beau mais il sera tout aussi magnifique derrière vous !

Une fois redescendue de l’île, c’est l’heure du petit déjeuner. Et nous partons ensuite parcourir l’immense désert de sel. Qui dit salar d’Uyuni, dit forcément photos de perspective !! Notre chauffeur nous avait prévu quelques accessoires pour avoir des photos assez sympathiques auxquelles je n’aurais jamais pensées. Ca se voit qu’il avait l’habitude.

salar uyuni bolivia
Salar d’Uyuni

L’excursion touche à sa fin après ces 3 jours magnifiques et inoubliables. On terminera par une arrivée dans la ville d’Uyuni. Et direction le soir même à La Paz.

Je recommande vivement sans hésitation ce tour dans le magnifique salar d’Uyuni ! Malgré les -20°C (oui oui en journée), c’est une expérience incroyable à vivre. La température n’est pas tellement un frein si vous êtes bien couvert car l’air est sec donc le froid n’est pas aussi violent qu’il n’y parait. Et je le referais si je le pouvais.

 

So.

 

2 thoughts on “

Le Salar d’Uyuni en 3 jours et 2 nuits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *