Premiers pas difficiles à Buenos Aires : mes conseils

Il est tellement facile de s’idéaliser un pays, une ville ou même des gens que lorsque tout ne se passe pas comme prévu, la chute est d’autant plus grande. Et c’est ce qui s’est passé avec mes premiers jours avec Buenos Aires. 

Buenos Aires, capitale de l’Argentine, est l’une des villes les plus influencées du monde. En arrivant à Buenos Aires, cela m’a paru comme un mélange de Paris avec ses batiments haussmaniens et de grandes villes américaines avec ses grands boulevards et avenues. A première vue, elle a tout pour me plaire mais ça a été tout le contraire. 

Le pays traverse actuellement une crise économique importante de son histoire. L’inflation y est forte, la monnaie perd de sa valeur, le marché du travail est compliqué et tout cela a des conséquences dans la vie quotidienne. 
Cas concret :
Le 13 juillet 2019 (mon arrivée à Buenos Aires), 1€ valait AR$ 45.
Le 12 août 2019 (lendemain des primaires des élections présidentielles), 1€ valait AR$ 50.
Le 13 août 2019 à 9h (surlendemain des primaires), le peso avait perdu de valeur en 24h et valait AR$ 59 pour 1€.
Le même jour à 11h, 1€ valait AR$ 65.

Je vous livre ici mes petits conseils pour vous repérer dans la capitale argentine et vivre comme un local.

Comment retirer de l’argent

Arrivant de Colombie, j’avais simplement quelques dollars sur moi en cas d’extreme nécessité ! Ayant lu les différents avis sur les retraits d’argent en Argentine, je devais m’y faire à l’idée que ça allait être compliqué mais le vivre est une chose complètement différente. Alors je me suis rendue dans la première banque proche de mon logement, en plein week end. Je ne pouvais même pas retirer le montant maximum proposé pour minimiser les frais. Donc j’ai du tâtonner le montant le plus haut disponible… 1500 pesos argentins, soit 32 €. Et pour cela, j’ai eu 9 € de frais bancaires ! Oui …. 9 € !!!!!!! Non mais allô quoi ! 

Alors j’ai du me débrouiller pour trouver une autre solution car je n’allais pas m’en sortir sinon …

Comment faire un transfert bancaire 

La solution, je la connaissais déjà, faire un transfert bancaire. Et pour cela, j’ai utilisé Azimo pour la première fois en vous faisant bénéficier des deux premiers retraits sans frais. Je vous offre un code de parrainage SOPHIEP34 pour bénéficier de 10€ lors de votre inscription à Azimo, à utiliser sur des transfert à partir de 100€.
Le principe est simple, vous rentrez le montant désiré, vous choisissez le lieu de retrait et vous payez ! 

MAIS … j’ai choisi un lieu de retrait sur la liste proposé qui n’était plus à jour !!! Du coup quand j’ai eu l’email de confirmation de retrait, quelle surprise j’ai eu quand le lieu était mis à louer et qu’il n’y avait RIEN. 

Heureusement qu’on peut retirer dans n’importe quelle autre agence partenaire avec Azimo qui s’occupe de retrouver votre référence et vérifier votre identité avec votre passeport. 

Faites attention de prendre en compte les week-ends car Azimo ne fonctionne pas, le processus est reporté à la semaine suivante. De même que les paiements par virement bancaire sont traités avec un jour de plus que par paiement bancaire direct.

Avenida Corrientes
Comment payer en carte bancaire

C’était donc les premiers jours, je bénéficiais d’un logement avec une cuisine et j’ai profité pour économiser mes sous en préparant moi-même mes plats. Il fallait donc que je fasse les courses au supermarché. A ce moment là, j’avais seulement AR$ 1500 que je venais de retirer. Je voulais les garder pour régler des petites sommes rapides. J’ai donc décidé de payer par carte bancaire ! Et la caissière me demande une pièce d’identité … pour payer par carte ! Pardon ? … Je n’avais pas prévu ce contrecoup là mais par chance, j’avais ma copie de passeport ! Et non, il fallait absolument l’original ! Donc je n’ai pas pu payer mes courses ! 

Si vous prévoyez d’utiliser votre carte bleue, ayez sur vous votre passeport ! J’ai lu que des personnes présentaient leur carte d’identité française et ça passait aussi.

Comment acheter une carte sim

Si vous souhaitez vous procurer un peu de datas pour utiliser internet à l’extérieur, vous devrez acheter une carte sim. Dans mon cas, je suis arrivée sur le territoire avec un PVT. Nous avions donc droit à un kit de bienvenue délivré par la ville de Buenos Aires. Il faut remplir un formulaire en ligne ici puis vous recevrez une confirmation de retrait soit à l’aéroport Ezeiza, soit directement en centre-ville.
Astuce : prenez-y vous à l’avance, au moins 7 jours avant, surtout si vous voulez le retirer à l’aéroport

Dans ce kit, vous aurez une carte sim offert (dans mon cas c’était l’opérateur Personal), une carte SUBE, une réduction de 40% pour un shuttle depuis l’aéroport au centre-ville ainsi que des réductions sur des auberges de jeunesse pour vos premières nuits.

Mais … dans mon cas, je n’avais que la carte sim et l’offre du shuttle ! Donc petit mécontentement quand on vous promet un kit et qu’il n’est qu’à moitié complet !

Vous avez 3 opérateurs principaux en Argentine : Claro, Movistar et Personal.
Vous devez vous procurer une carte sim, dans l’un des kioskos de la ville. Puis vous devez vous rendre dans un magasin officiel de l’opérateur choisi afin de faire enregistrer votre carte sim avec votre téléphone. Pour cela, n’oubliez pas votre passeport !!
Une fois votre enregistrement fait, vous n’avez simplement qu’à charger avec du crédit. Ce crédit vous permettra d’acheter un plan prépayé de la valeur maximale que vous avez mis. Ainsi, vous trouverez des forfaits de 1, 3, 5, 7 ou maximum 30 jours. Vous pourrez choisir un forfait qui correspondra à vos attentes : si vous voulez des sms et des appels inclus, combien de Go d’internet, whatsapp illimités ou non.

Pour recharger votre forfait, rien de plus simple. Il vous suffit de vous rendre dans un kiosko et demander à acheter une recharge de crédit. Vous donnez votre numéro de téléphone argentin, puis le montant que vous souhaitez acheter, payer et le commerçant vous tend un ticket comme preuve d’achat. Dans les minutes qui suivent, vous recevrez un sms confirmant votre montant de crédit acheté.
Avec ce crédit, vous pourrez alors acheter de nouveau un forfait prépayé.

Je vous conseille de télécharger l’application de votre opérateur téléphonique. Il vous indiquera votre consommation et vos crédits restants. Il vous permettra de visualiser également les forfaits disponibles que vous pourrez acheter avec votre crédit.

Puerto Madero
Comment utiliser le métro à Buenos Aires

Dans votre kit de bienvenue grâce au PVT, vous aurez droit normalement à une carte SUBE. Sinon, vous pouvez l’acheter dans un des kioskos quand il en reste. Cette carte vous servira pour prendre tous les transports en commun : métro, bus, train. Vous la rechargez à chaque guichet du montant que vous souhaitez. Vous pouvez également la recharger à un kiosko mais celui-ci vous demandera entre 3 et 5 pesos argentins en plus pour le faire.

A Buenos Aires, il existe 6 lignes de métro : A, B, C, D, E et H. Ils fonctionnent tous généralement bien. Ils ne sont pas tous d’une jeunesse éclatante, notamment la ligne C et E.

Chaque trajet, que vous fassiez 1 station ou toute la ligne avec changements, coûte AR$ 19 (prix août 2019). Vous devez juste faire attention, car il fonctionnent comme celui de New York. A savoir que chaque côté de rue correspond à une direction de la ligne. Donc si vous vous trompez, il faut ressortir et payer de nouveau. Mais ce n’est pas toujours le cas, certaines stations vous donne accès aux deux sens.

La particularité des changements est que la station ne porte pas le même nom que pour les 2 lignes. Ne soyez donc pas surpris.

De plus, vous verrez dans le métro .. que vous pourrez faire vos courses ! Littéralement ! Une personne passe dans les rames et fait la promotion de son article à vendre. Vous pourrez trouver : stylos, stabilos, des mètres, du chocolat, des chewing-gums, des post-its, des boissons etc … Ils vont déposeront les articles sur vous pour que vous puissiez les voir de plus près, sur vos genoux, sur votre veste, sur votre sac/sac à dos. Si vous n’êtes pas intéressé, juste dites leur ou faites un signe de la tête. Puis ils repassent pour récupérer leur marchandise.

Comment prendre le bus à Buenos Aires

Pour utiliser le bus à Buenos Aires, je vous conseille d’utiliser Google Maps ou n’importe application avec la fonction GPS ! Notamment Maps.me que j’adore également. Si vous n’avez pas de data pour utiliser internet à l’extérieur, téléchargez les cartes hors ligne ! Pourquoi ? Parce que le système de bus à Buenos Aires est l’un des pires que je connaisse.

On entre par l’avant du bus et vous êtes tous obligés de payer. Précisez au chauffeur votre destination, il indiquera le montant à régler sur la borne puis vous payez avec votre carte SUBE. Vous verrez des personnes (habituées) qui diront directement le montant qu’ils doivent payer, et non la destination. Ensuite, vous allez vous asseoir. Et là votre GPS entre en jeu. Indiquez sur votre carte le trajet que la ligne de bus emprunte afin de vous suivre. Et surtout savoir où descendre. Car si vous l’avez peut être remarqué, les arrêts de bus ne sont pas toujours évident à savoir. Il peut y avoir un unique poteau avec le numéro de la ligne, un petit abri bus avec ou sans numéro de ligne, voire carrément rien du tout. Mais généralement la ligne de bus s’arrête à tous les coins de rue.

Lorsque vous voulez descendre, 2 possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez vous rendre à l’arrière du bus pour descendre par la porte arrière en appuyant sur le seul bouton d’arrêt de tout le bus. Ou bien, vous pouvez sortir par la porte avant du bus, il suffit juste de vous lever pour signaler au chauffeur que vous voulez vous arrêter au prochain arrêt.

Ambassade de France

Voilà pour mes conseils du quotidien pour vivre à Buenos Aires. J’espère que cela vous aura été utile. Car il est vrai que j’ai du tout apprendre sur le tas, j’ai un peu bâclé mes recherches sur la capitale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.