Lima : la capitale grise du Pérou

Mon expérience en Amérique du Sud commence par Lima, capitale du Pérou. Il s’agit de l’un des nombreux points de départ lorsque l’on prépare un roadtrip là-bas. J’y ai donc passé 3 jours et c’est amplement suffisant.

Il faut savoir qu’au Pérou et partout en Amérique du Sud en général, on ne parle pas anglais ! Et moi, je ne parle pas espagnol … Comprenez déjà mon appréhension dès le début du voyage ! A l’arrivée de l’aéroport, vous devrez vous rendre dans la capitale même. Plusieurs choix s’offrent à vous : bus, taxi voire location de voiture (pour les plus courageux !). Evidemment, j’ai préféré le taxi. Mais pas n’importe quel taxi, un taxi d’une compagnie officielle. Juste avant la sortie de l’aéroport, vous trouverez 3 stands de taxi officiels. Prenez n’importe lequel, c’est le même tarif : 60 soles (tarif 2017) pour Miraflores. Mais vous verrez qu’une fois les portes franchis, de nombreux chauffeurs seront là pour vous accaparer. Le trajet dure environ 40 minutes. Pendant le trajet, vous serez directement plongés au coeur de l’ambiance sud-américaine : anarchie sur la route, des klaxons à n’en plus finir, des embouteillage et donc la pollution.

Au premier réveil à Lima, on constate une chose. Il fait gris mais ce n’est pas un gris de mauvais temps. En effet, il fait tout de même lumineux. J’apprendrais plus tard qu’il y a une brume constante sur la capitale par toute saison. Il n’y a quasiment jamais de soleil ou de pluie à Lima.

Lima

 

Que faire à Lima ?

 

Miraflores est le quartier touristique avec de nombreux boutiques et restaurants. Le parc Kennedy est petit mais charmant. Un centre commercial très moderne se trouve à proximité de la mer. Et vous pourrez longer la côte, afin de respirer l’air du Pacifique. En remontant la côte, vous tomberez peut-être sur un joli petit parc Parque del Amor. Un parc dédié à l’amour face à l’océan Pacifique. On ressent également une certaine inspiration du célèbre artiste Gaudi et son parc Guell qui se trouve à Barcelone en Espagne.

parque del amor
Parque del Amor

Au nord du quartier, vous pouvez faire la visite du Huaca Pucllana. L’entrée est de 12 soles (tarif adulte 2017) et dure environ 1h. Par petit groupe, un guide anglais ou espagnol vous expliquera l’histoire de ce site ancien construit il y a plus de 1000 ans niché au coeur d’un quartier résidentiel, n’a été découvert qu’il y a seulement une dizaine d’années.

huaca pucllana
Huaca Pucllana

Plus au sud de Miraflores, vous tomberez sur le quartier de Barranco. Il s’agit là d’un autre quartier prisé par les touristes, mais beaucoup plus résidentiel. On est loin de l’effervescence de Miraflores. La Plaza Chabuca Granda est un lieu agréable pour se poser tranquillement.

Plaza Chabuca Granda
Plaza Chabuca Granda

Le plus intéressant est de se rendre au centre historique de Lima. Vous trouverez la fameuse Plaza de Armas et la célèbre cathédrale blanche de Lima. A quelques pas de là, vous tomberez sur la charmante Plaza San Martin ou bien encore la basilique San Francisco. Vous pourrez déambuler dans les rues alentours où de nombreuses boutiques plus connus et des restaurants se mélangent. L’architecture de ce quartier est typique et haut en couleurs. Il est vraiment très agréable de s’y promener.

plaza de armas
Plaza de Armas

Si vous logez à Miraflores, vous pourrez vous embarquer pour une longue promenade d’environ 1h30 depuis le centre historique. Cela vous donnera l’occasion de traverser différents types de quartiers. Depuis la Plaza San Martin, marchez en direction du Parque de la Exposition. Empruntez ensuite la très grande avenue Arequipa qui vous mènera directement sur Miraflores. Cette avenue est très bruyante et souvent bondée, votre périple risque de s’annoncer plutôt stressante. Si vous préférez marcher au calme, prenez les rues parallèles où l’affluence est plus raisonnable et la circulation plus supportable.

En chemin, n’hésitez pas à vous arrêter dans un restaurant typique du coin où les menus ne coûtent à peine 2-3 € ! Pourquoi se priver ?! Choisissez un endroit où les péruviens mangent, évitez les restaurants vides.

Vous traverserez peut-être le quartier de San Isidro, où tout à coup, vous aurez l’impression d’être revenus dans un pays plus industrialisé. Les belles grandes maisons et le calme du quartier nous font vite ressentir le type de population qui y habite. Certaines maisons ont même des allures normandes qu’on se croirait de retour en France. Le quartier est très joli et vraiment au calme, loin du brouhaha du centre de Lima (ou Lima en général).

Lima est une immense capitale dont les quartiers sont bien distincts. Nous n’en avons fait qu’une petite partie mais largement suffisant. A part certains spots de la ville, je n’ai pas trouvé grand charme particulier à la capitale. Les péruviens sont au contraire très souriants et avenants.

 

Et vous, avez-vous aimé Lima ?

So.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *